Le chemin de la vie #6



1.    Régler les conflits par l'amour

2.    Apprendre la vie

3.    Vivre plutôt que survivre

4.    L'éveil de la conscience

5.    Affiner le jugement de nos enfants

6.    La sagesse




Régler les conflits par l'amour

 
   Nos relations avec autrui doivent se développer par l'amour, la plus puissante de toutes les forces. La haine et la rancune, qui parfois s'introduisent dans nos relations, ne peuvent que détruire nos liens avec les autres. Par nos attitudes d'attaques, nous envenimons notre vie et nous provoquons la riposte chez l'autre.

   Si l'on veut véritablement régler un conflit, trouvons le moyen d'aborder la situation avec une approche positive. En fait, la seule façon de régler définitivement un conflit, c'est d'utiliser l'amour comme outil. Il faut s'écouter et écouter les autres, puis ouvrir notre cœur et notre esprit devant chaque situation qui se présente.

   L'amour dont nous parlons ici est une véritable puissance inexploitée par l'homme, et il doit se donner sans condition. Cette sublime forme d'amour alimente la paix et la joie en nous. C'est en vivant cet amour que nous réussissons véritablement notre vie. Les conflits disparaissent, l'amour les consume.

   Par l'amour inconditionnel et le non-jugement envers soi et les autres, tout s'harmonise en nous et autour de nous. Les conflits quittent définitivement notre vie, et la joie de vivre devient permanente.


 
Apprendre la vie

 
   Dès nos premières secondes sur Terre, nous commençons à apprendre. Nous devons respirer, et tout de suite ; voilà notre première leçon, la suivante ne tardera pas. Un long périple d'apprentissages débute. En effet, nous venons d'« atterrir » dans la Grande École, l'École de la Vie.

   Toute la vie est une suite ininterrompue d'apprentissages, sous différentes formes. Nous emmagasinons un nombre infini d'informations qui constituent un bloc où nous puisons sans cesse. La plus petite donnée peut s'avérer indispensable à un moment ou à un autre dans la vie. Notre faculté à récupérer une information peut défaillir parfois, mais tout notre vécu demeure néanmoins gravé en nous pour toujours. Rien ne se perd, l'âme archive absolument tout.

   L'École de la Vie est une école à « aire ouverte », où la matière enseignée se trouve partout. Le chercheur sincère apprend où d'autres ne verront rien, car il garde l'esprit et le cœur ouverts en tout temps. Il existe des lois de la vie, comme il existe des lois de la circulation, et nous avons avantage à les apprendre et à les maîtriser le plus tôt possible, car de toutes façons, nous y sommes soumis.

 
   Lorsque l'on ne comprend pas une leçon, celle-ci revient toujours, et ce, jusqu'à ce que nous ayons compris. Nous devons apprendre pour comprendre, et comprendre pour croître comme être humain. Plus nous acceptons d'apprendre de la vie, plus la vie devient alors facile et intéressante.


 
Vivre plutôt que survivre

 
   Vivre, c'est d'abord un choix que nous avons à faire, et que certains hélas, négligent de faire, à cause peut-être d'une certaine léthargie. On laisse tout simplement passer le temps, on vivote et on s'habitue graduellement à survivre ainsi, espérant que le temps, ou la loterie, nous propulse comme par magie, sans qu'il n'y ait trop d'efforts à fournir. Et les années passent...

   Pourtant, il y a mieux à faire que de se laisser bercer au gré du vent. La vie a tellement plus à offrir à ceux qui veulent faire les efforts nécessaires. Nous devons réaliser que nous sommes les seuls vrais responsables de la réussite ou de l'échec de notre vie, et que nous récoltons toujours à la mesure de nos efforts. Nous vivons de nos décisions et de nos actions. Il faut faire confiance à la vie, et faire des choix avant que les autres ne les fassent pour nous. Ainsi, ceux qui jouissent d'une vie passionnante, l'ont bel et bien méritée. Ils l'ont bâti à coups d'efforts répétés. Nous n'avons pas à les envier, mais à les imiter.

   Fixons-nous des objectifs réalisables, et travaillons à les atteindre. Ayons le courage de nos convictions. Il est démontré que la vie sourit aux audacieux, soyons du nombre. Souvenons-nous que l'un des plus grands dangers dans la vie, est de ne pas faire ce que l'on doit faire.



L'éveil de la conscience

 
   En avançant dans la vie, nous réalisons que nous avons avantage à corriger certaines choses en nous. Nous étions pourtant habitués à ces « petits faibles », ils faisaient partie de nous, nous étions confortables avec eux.

   Et puis voilà qu'un jour notre conscience s'éveille, et nous rappelle que nous sommes autrement. Quand notre voix intérieure s'exprime, c'est qu'il est temps de l'écouter. C'est en étant à l'écoute de cette voix intérieure que l'on peut identifier ce qui ne va pas. Nous devons d'abord être honnêtes avec nous-mêmes, et reconnaître que nous sommes à l'origine de nos difficultés. La cause de nos problèmes est en nous, et non à l'extérieur de nous.

   Bien sûr, la peur du changement est présente, car notre ego y résiste. Nous devons donc nous appliquer à nous libérer de l'emprise de l'ego, et c'est seulement à travers cette volonté que la conscience peut s'éveiller. Abordons cette étape avec sérénité, car lorsque nous regardons avec les yeux du cœur, ce qui se trouve en nous est juste et bon.

   Remarquez que quand nous commençons à écouter notre conscience, nous ne souhaitons plus l'abandonner. Elle se fera alors plus présente pour nous aider à réussir notre vie. C'est par l'éveil de soi et la connaissance de qui nous sommes véritablement, que se trouvent la paix et la joie de vivre.



Affiner le jugement de nos enfants

 
   Avons-nous bien compris l'importance d'aider nos enfants à bâtir et à utiliser leur propre jugement le plus tôt possible dans leur vie ?

   Tout petits, ils ont déjà des choix à faire, à leur mesure. En autant que possible, laissons-les choisir eux-mêmes. C'est en apprenant à juger de petits problèmes que l'on se prépare à en juger de plus complexes. D'accord, ils vont se tromper parfois, probablement même souvent, mais c'est de cette façon que leur jugement s'affine. Ils doivent passer par là, et il vaut mieux que ce soit tôt. Peut-être que leurs choix ne sont pas nécessairement les nôtres, mais ce sont justement les leurs.

   Nous avons besoin d'une certaine dose de sagesse pour apprendre à guider nos enfants, tout en respectant leurs décisions, voilà le vrai rôle de parents responsables. Nous devons comprendre que nos enfants ne sont pas tout à fait comme nous, comme nous ne sommes pas non plus comme nos propres parents. En agissant ainsi, nous aidons nos jeunes à devenir de vrais adultes, bien dans leur peau, car ils seront eux-mêmes. Ils sauront nous en remercier plus tard.

   N'oubliez pas qu'il vaut mieux se tromper de chaussettes, que de se tromper de conjoint !



La sagesse

 
   Chercher à atteindre la sagesse dans un monde axé sur des valeurs superficielles, n'est pas toujours évident. C'est pourtant bien ici et maintenant, dans la turbulence de notre monde actuel, et non « isolé sur la montagne », que nous avons le plus de chances d'y parvenir.

   La sagesse n'est pas réservée à une élite. Tout chercheur sincère a la possibilité d'avancer sur ce sentier. Un sage est d'abord un être de cœur et de bon sens, avec un désir profond de faire des choix justes, dans toutes les circonstances de la vie. Il sait choisir entre ce qui est essentiel et ce qui ne l'est pas. La sagesse n'est pas une forme d'abnégation, mais plutôt la parfaite maîtrise de ses instincts. La vraie sagesse ne rend surtout pas plus austère. C'est un chemin de joie, car le sage ne renonce pas aux joies de la vie. Au contraire, il les expérimente et détermine ainsi ce qui est vital ou dérisoire.

   Le sage se construit son propre code des vraies et des fausses valeurs dans la vie. Hélas, on ne peut transmettre la sagesse, on peut seulement en indiquer le chemin. Le fait d'avancer en âge ne donne pas non plus nécessairement la sagesse. Toutefois, dans notre cœur et en toute conscience, nous savons très bien ce qu'est la sagesse, et ce qu'il faut faire pour l'atteindre.

   C'est l'amour de la vie qui nous aide à trouver la volonté pour rechercher et vivre l'authentique sagesse.


André A. Bernier

 

Page suivante



 
Page 1     Le chemin de la vie #1   André A. Bernier

Page 2     
Le chemin de la vie #2   André A. Bernier

Page 3     
Le chemin de la vie #3   André A. Bernier

Page 4     
Le chemin de la vie #4   André A. Bernier

Page 5     
Le chemin de la vie #5   André A. Bernier

Page 6     
Le chemin de la vie #6   André A. Bernier

Page 7     
Le Tricot - Leçon de vie   Doris Lussier

Page 8     
Quelques textes de Joseph Murphy   Joseph Murphy

Page 9     
Est-ce que l'amour existe ?   Jaqueline Aubry

Page 10   
Quelques textes d'O. M. A.   Omraam Mikhaël Aïvanhov  

Page 11   
Comment va la vie ?   OCDE

Page 12   
J'ai besoin...   Anonyme

 

 


 

 
 6 
 



Créer un site
Créer un site