La conscience de l'homme


 

Sur cette page web, nous vous présentons des textes de différents auteurs sur la conscience.



1.   La conscience   Jean-Jacques Rousseau

2.   Nous sommes pure conscience   Deepak Chopra

3.   Quand la conscience s'éveille   André A. Bernier

4.   La conscience est partout   Omraam Mikhaël Aïvanhov

5.   L'évolution de la conscience   Scott Peck

6.   Notre nature véritable   Nicole Montineri



La conscience


   La conscience est à l'âme ce que l'instinct est au corps ; qui la suit, obéit à la nature, et ne craint point de s'égarer.

Jean-Jacques Rousseau


Nous sommes pure conscience


   À l'état originel, nous sommes pure conscience. La pure conscience est pure potentialité ; elle est le champ de tous les possibles et elle possède une créativité infinie. Cette pure conscience est notre essence spirituelle. Être infini et illimité représente une joie parfaite. Les autres attributs de la conscience sont pure connaissance, silence infini, équilibre parfait, invincibilité, simplicité et félicité. Notre nature fondamentale est pure potentialité.

   Lorsque vous découvrez votre nature essentielle et savez qui vous êtes vraiment, dans cette connaissance elle-même, vous trouvez le pouvoir de réaliser tous vos rêves ; cela, parce que vous êtes la possibilité éternelle, le potentiel sans mesure de tout ce qui fut, est, et sera.
 
Deepak Chopra


Quand la conscience s'éveille


   Nous arrivons dans ce monde avec un certain niveau de conscience, acquis des incarnations précédentes. Chaque passage sur Terre nous donne l'occasion d'accroître cet héritage.

   Pour la majorité d'entre nous, la conscience s'éveille de façon graduelle, à notre insu, à travers les expériences de la vie quotidienne. Suite à certains événements, quelques-uns connaîtront une avancée soudaine et importante de leur niveau de conscience. Nous remarquons aussi, que plus nous avançons en âge, plus la conscience cherche à s'éveiller et à supplanter l'ego.

   Cet éveil de la conscience touche tous les aspects de notre personnalité, rien n'est exclu. Nos cinq sens entre autres, semblent percevoir plus fidèlement le monde matériel. Bref, nous discernons de mieux en mieux les mondes matériel et immatériel. Ces nouveaux atouts peuvent même être dérangeants pour certains, mais en même temps, nous éprouvons un réel sentiment d'évolution personnelle.

   Nous faisons partie intégrante d'un univers toujours en expansion, et notre conscience qui suit en parallèle ce mouvement, nous amène infailliblement vers une vision globale de l'univers ; la conscience pure, ou « superconscience ».

André A. Bernier


La conscience est partout


   Tout ce qui existe dans l'univers possède une conscience. Oui, même les pierres, les rochers, les métaux ; seulement cette conscience est extérieure à eux, elle se situe très loin, aux confins de l'univers, c'est pourquoi ils sont dans cet état d'inertie.

   La conscience des plantes se trouve au centre de la terre, et pour leur parler, pour quelles nous comprennent et quelles agissent, c'est là que nous devons aller les toucher. Les animaux, eux, ont une conscience collective : chaque espèce possède une âme-groupe qui la dirige. Si on constate chez les animaux des périodes pour la procréation, pour la ponte, pour les migrations, pour la mue..., c'est parce qu'ils obéissent à une âme-groupe en dehors d'eux.

   Chez les pierres, les plantes, les animaux, la conscience reste donc extérieure. L'être humain est le seul en qui la conscience soit descendue, le seul qui possède une conscience individuelle, c'est pourquoi il est un être pensant doué d'une volonté propre. Alors, c'est clair, tout ce qui existe possède bien une conscience, mais suivant le degré d'évolution cette conscience est plus ou moins proche ou lointaine.

Omraam Mikhaël Aïvanhov


L'évolution de la conscience


   Nous constatons que les êtres mauvais résistent à la prise de conscience de leur condition, et qu'une caractéristique des êtres évolués est justement qu'ils ont conscience de leur paresse. Souvent, les individus n'ont pas conscience de leur propre religion ou vision du monde et ils doivent apprendre à la connaître au cours de leur évolution. Par l'attention de l'amour, nous appréhendons de plus en plus clairement les êtres qui nous sont chers et le monde en général. Un élément essentiel de la dissipline est la prise de conscience de nos responsabilités et de notre pouvoir de décision. Nous attribuons cette capacité à cette partie de notre esprit que nous appelons justement la conscience, et nous sommes arrivés au point où nous pouvons définir l'évolution spirituelle comme étant l'évolution de notre conscience.

   Le mot « conscience » vient du latin : du préfixe con qui veut dire avec, et du mot scire qui veut dire savoir. Être conscient, c'est savoir « avec ». Mais comment comprendre ce « avec » ? Savoir quoi ? Notre inconscient possède un savoir extraordinaire. Il sait, plus que « nous », notre moi conscient. Et lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, c'est parce que nous re-connaissons quelque chose que nous savions déjà. Ne pouvons-nous donc pas conclure qu'être conscient, c'est savoir avec notre inconscient ? Devenir plus conscient, c'est développer notre conscience de savoir avec notre inconscient qui possède déjà le savoir. C'est synchroniser notre conscient et notre inconscient. Cela ne devrait pas être étranger aux psychothérapeutes qui définissent souvent la thérapie comme un processus qui rend notre inconscient conscient, ou qui élargit le conscient par ses relations avec l'inconscient.

   Mais nous n'avons toujours pas expliqué comment l'inconscient possède tout ce savoir. Là encore, nous n'avons pas de réponse scientifique. Là encore, nous ne pouvons que faire des hypothèses. Et là encore, je ne connais pas de meilleure hypothèse que celle d'un Dieu qui nous est intimement associé, si intimement qu'il fait partie de nous. Si vous voulez savoir où trouver la grâce, c'est à l'intérieur de vous-même. Cela revient à dire que la jonction entre Dieu et l'homme est, en partie, la jonction entre le conscient et l'inconscient. Pour être plus direct, notre inconscient est Dieu. Dieu qui est en nous. Nous avons toujours fait partie de Dieu. Dieu a toujours été avec nous, et le sera toujours.

Scott Peck


Notre nature véritable


Derrière les apparences de l'univers se trouve l'unique réalité : la conscience.
Elle n'est pas le centre : en dehors d'elle, il n'y a rien.
Elle est le contenant du cosmos.

Elle est aussi l'impulsion, le mouvement qui organise la vie, qui crée la variété infinie des formes et qui les résorbe.
Elle est la danse du vide.

Tout existe par sa puissance illimitée. Elle est la matrice qui féconde tout.
Chaque phénomène émerge d'elle et retourne à elle. Elle est la source unique.
Nous sommes nés d'elle. Nous sommes son expression.

De la conscience émane l'amour inconditionnel, sans objet, sans direction, qui pénètre toute chose. Il est l'énergie cosmique qui nous traverse, nous anime et nous porte. Nous le manifestons dès que la perception de l'unité de la vie éclôt en nous.

La pensée est issue de la même source d'énergie. Mais dans son approche fragmentaire de la réalité, elle occulte cette origine.

Il n'y a rien de particulier à faire pour être ce que nous sommes de toute éternité. Tout effort est une projection de l'esprit qui se tend en vue d'acquérir quelque chose. La Réalité ne peut être objet de quête ou de méditation. Rien n'est hors d'elle.

Prenons simplement la position d'accueil de toute activité du corps et du mental.
Les manifestations innombrables ne sont pas moi, ni à moi, mais un jeu de la vie.
Demeurons silencieux, détachés de tous les phénomènes.
Notre nature véritable est paix. Elle n'est pas liée aux actions du corps et du mental.
L'ignorance est de s'identifier à ceci ou à cela.

C'est lorsque nous vivons dans la totalité — l'espace lumineux de la pure conscience — que l'énergie de la vie, expression du flot infini, peut s'épanouir librement en nous et à travers nous. Elle n'a pas d'autre but qu'elle-même.

Nos actes jaillissent alors spontanément de ce vide hors du temps.

Dès que nous demeurons « en conscience » dans cet espace, nous sentons que nous stabilisons, car c'est notre propre substance que nous réalisons.

Notre vraie nature n'est pas un état. Elle est le déploiement continu de la vie dans notre espace de paix et de silence.

C'est l'intelligence à l'œuvre au sein de l'énergie de vie qui prend soin de nous. Ce n'est pas à nous à le faire. Elle nous porte où elle veut.

Notre existence terrestre est l'histoire de la vie qui cherche à s'accomplir en chaque être, patiemment, amoureusement. Nous sommes issus de sa vibration originelle. Nous sommes l'univers au point de sa source vibratoire, d'où jaillit l'énergie.

Là est la racine de la conscience.

La vie réside dans la conscience. Elle ne peut se déployer que dans l'espace vide, potentiel illimité, qui est notre vraie nature. C'est cela le mystère à découvrir. Il n'y en a pas d'autre.

Nous sommes conscience, C'est là notre véritable identité, de toute éternité.

Nous sommes son mouvement infini hors du temps.

Voyons-nous comme étant ce flux sans commencement ni fin, harmonisons notre rythme à sa pulsation éternelle.

Il n'y a qu'un seul appel, celui de l'espace éternel en nous. Il est notre substance véritable, le lieu vide de la pulsation unique de la vie. Cette réalité n'est pas ailleurs que là où nous vivons. Son éternité se dévoile à nous à chaque instant.

Étendons-nous vers l'extérieur, participons activement au monde, le connaissant comme jeux, tout en rentrant sans cesse en nous-mêmes. Retrait et expansion sont les deux mouvements de la vie.

Ayons le courage de nous alléger de toutes les pressions de la société et partons à la découverte, solitaire, de la réalité. C'est notre dignité d'humain de nous relier en conscience à l'essence de notre être.

Simplifions-nous, dépouillons-nous, et dans ce vide, nous découvrirons l'intelligence de la vie à l'œuvre.

Nicole Montineri



Page suivante

Page d'accueil

 

Page 1     Le chemin de la vie #1   André A. Bernier

Page 2     
Le chemin de la vie #2   André A. Bernier

Page 3     
Le chemin de la vie #3   André A. Bernier

Page 4     
Le chemin de la vie #4   André A. Bernier

Page 5     
Le chemin de la vie #5   André A. Bernier

Page 6     
Le chemin de la vie #6   André A. Bernier

Page 7     
Le Tricot - Leçon de vie   Doris Lussier

Page 8     
Quelques textes de Joseph Murphy   Joseph Murphy

Page 9     
Est-ce que l'amour existe ?   Jaqueline Aubry

Page 10   
Quelques textes d'O. M. A.   Omraam Mikhaël Aïvanhov  

Page 11   
Comment va la vie ?   OCDE

Page 12   
J'ai besoin...   Anonyme
 


 


 31 
 




Créer un site
Créer un site