Le Dalaï Lama


 
Chef politique et spirituel du peuple tibétain, le Dalaï Lama est, selon la religion bouddhique, l'incarnation du Bodhisattva. Tenzin Gyatso, de son vrai nom Lhamo Dondump, est actuellement (en 2012) le quatorzième Dalaï Lama. Il est déclaré Dalaï Lama à l'âge de 3 ans et est le témoin de l'invasion de son pays par « l'armée de libération » chinoise en décembre 1950. L'échec de la révolte de Lhassa, en 1959, contraint le Dalaï Lama et 80 000 Tibétains à l'exil en Inde. Dès lors, Tenzin Gyatso ne cesse de prôner de façon pacifique la libération de son pays, multipliant les conférences et les rencontres. Il est nommé prix Nobel de la paix en 1989 pour son action. Le Dalaï Lama est aujourd'hui réfugié à Dharamsala, siège du gouvernement tibétain dans l'Himalaya indien, d'où il attend le départ des autorités chinoises. En 2008, il est au cœur de l'actualité internationale à travers les violences inouïes faites aux moines tibétains se rebellant contre l'armée chinoise et le blocage de leur pays.



Sur cette page, nous présentons quelques citations du Dalaï Lama. Bonne lecture



Ne réveillez pas le passé


   « Dans les désaccords que vous avez avec ceux que vous aimez, préoccupez-vous de la situation conflictuelle. Ne réveillez pas le passé. »



Regarder en arrière


   « Ayez une vie bonne et honorable, alors quand vous serez plus vieux et que vous regarderez en arrière, vous serez capable de goûter les joies de vos moments passés une seconde fois. »



La paix


   « La Paix ce n'est pas quelque chose qui vient de l'extérieur. C'est quelque chose qui vient de l'intérieur. C'est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-même ; chacun a la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale. »



À méditer


   « Les hommes perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu. C'est en prenant le temps de prendre du temps que l'on s'aperçoit que l'on a beaucoup perdu de temps à ne pas perdre de temps. »



La gentillesse


   « Le bonheur vient de la gentillesse, pas de la haine ou la colère. Personne ne peut dire : "Aujourd'hui, je suis heureux parce que j'ai commencé la journée en colère". Au contraire, être en colère met mal à l'aise et rend triste. À travers la gentillesse, la compréhension et le respect, nous pouvons atteindre une authentique satisfaction, que ce soit à notre propre niveau ou à l'échelle de la planète. Il est très difficile de parvenir à la paix et à l'harmonie à travers la compétition et la haine, c'est pourquoi la pratique de la gentillesse est primordiale dans la société humaine. »



La fraternité humaine


   « Chacun d'entre nous est responsable de l'humanité. Il est temps pour nous de penser aux autres comme à de véritables frères et sœurs. Nous devons penser davantage à l'avenir de l'humanité et à son bien. Nous devons commencer à promouvoir cette idée de compréhension par les magazines et la télévision. Plutôt que de faire de la publicité dans le seul but de gagner de l'argent pour nous-même, il nous faut utiliser ces médias pour quelque chose de significatif, quelque chose de sérieusement dirigé vers le bien de l'humanité. Mon engagement dans la cause de la non-violence est motivé par une authentique croyance : la croyance en la fraternité humaine. »



L'altruisme


   « Pour moi, l'altruisme a deux aspects qu'il importe de retenir : amour d'autrui ne veut pas dire oubli de soi-même. Agir avec bonté et compassion, ce n'est pas seulement aider les autres sans jamais s'occuper de soi. Pas du tout. Quand je parle de l'égoïsme, il m'arrive de dire que les bouddhas et les bodhisattvas sont la perfection de l'égoïsme : c'est grâce à leur amour illimité pour les autres qu'ils ont atteint, eux, l'état ultime, le bonheur parfait. Notre égoïsme à nous est étriqué et stupide, car il ne cause que souffrance. Celui des êtres éveillés est parfaitement fonctionnel et débouche sur l'éveil parfait. Ma conclusion ? Pour réellement gagner un maximum de bonheur pour soi-même, il faut cultiver la compassion. C'est parfaitement logique et prouvé. Si la compassion apportait plus de souffrance, on pourrait remettre sa valeur en question. L'expérience montre que ce n'est pas le cas. Imaginez par contre ce qui se passerait si l'on vivait sans compassion aucune, en pensant uniquement à nous-même ; le résultat final ne serait que souffrance. Plus on pense aux autres, plus on est heureux. Voilà la direction qu'il faut prendre. »


Tenzin Gyatso


 
Page 1     Le chemin de la vie #1   André A. Bernier

Page 2     
Le chemin de la vie #2   André A. Bernier

Page 3     
Le chemin de la vie #3   André A. Bernier

Page 4     
Le chemin de la vie #4   André A. Bernier

Page 5     
Le chemin de la vie #5   André A. Bernier

Page 6     
Le chemin de la vie #6   André A. Bernier

Page 7     
Le Tricot - Leçon de vie   Doris Lussier

Page 8     
Quelques textes de Joseph Murphy   Joseph Murphy

Page 9     
Est-ce que l'amour existe ?   Jaqueline Aubry

Page 10   
Quelques textes d'O. M. A.   Omraam Mikhaël Aïvanhov  

Page 11   
Comment va la vie ?   OCDE

Page 12   
J'ai besoin...   Anonyme
 
 

 

 
 
 
 30 
 



Créer un site
Créer un site