L'importance du sommeil naturel


 
   Plus le rythme de fonctionnement du cerveau est lent, plus le niveau de réceptivité est élevé. Le sommeil naturel offre donc l'état de réceptivité idéal pour la suggestion.

   Pour obtenir les meilleurs résultats, il importe de préparer au mieux son sommeil.

   Sur le plan physique, ne vous couchez jamais physiquement épuisé. Ne sortez jamais de table en ayant trop mangé, mais au contraire en restant toujours légèrement sur votre faim. Chaque fois que votre estomac est gonflé, vous vous sentez inconfortable, et votre digestion se fait beaucoup plus lentement et plus péniblement. Ne mangez jamais trop avant de vous mettre au lit. En effet, le processus digestif emmagasine une quantité donnée de sang dans votre estomac. Ainsi, votre cerveau se trouve « lésé » d'autant, et il est moins irrigué.

   Si l'on déconseille traditionnellement de se baigner pendant la digestion, c'est uniquement parce que la quantité de sang employée pour la digestion ne va pas dans les muscles, ce qui peut provoquer des crampes et causer d'éventuels accidents.

   Le but ici est de donner à votre cerveau le maximum d'énergie avant de plonger dans le sommeil. C'est de cette façon que la régénération cellulaire se fera au mieux. En mangeant légèrement le soir, en vidant vos intestins, en vous couchant raisonnablement tôt et « entier ! », vous favoriserez la régénération cellulaire de tout votre organisme.

   Faites le poirier, posture de yoga qui consiste à se tenir sur la tête, refaites le « plein » tant au niveau physique que psychique.

   Éliminez les états de constipation, cause de nombreux troubles comme les migraines, la mauvaise humeur, les ennuis d'ordre sexuel, la fatigue. Lorsque vous êtes constipé, votre organisme doit dépenser, investir beaucoup plus d'énergie pour éliminer toutes les toxines, ce qui a pour effet de vous fatiguer.

    Ce travail de « nettoyage », faites-le aussi au niveau psychique.

   Ne vous endormez jamais avec des idées négatives, ou un sentiment de regret, d'échec ou de déception. Au contraire, lorsque vous vous apprêtez à dormir, consacrez quelques minutes quotidiennement à repasser les aspects positifs de votre journée. Si vous n'en trouvez pas, ce qui semble très improbable, pardonnez-vous à vous-même, dites-vous que vous avez fait ce que vous avez pu dans les circonstances, ne vous condamnez pas, vous perdriez votre temps et, qui plus est, votre énergie vitale.

   Gardez toujours à l'esprit que demain vous permet de faire mieux, demain vous permet de voir plus clairement vos problèmes, les situations de tous ordres que vous aurez à vivre.

   Ne vous couchez jamais effondré, dégoûté de vous-même. Laissez toujours l'espace mental et psychique au changement, à l'optimisme, et à la certitude que les choses iront mieux demain.

   Affirmez que vous allez faire des rêves constructifs, créateurs, bénéfiques à la fois pour votre santé physique et mentale. Le rêve peut être défini comme l'expression d'un état de vie inconscient. On sait bien que la majorité des doutes, des craintes et des angoisses s'extériorisent dans les rêves. Il en va de même des pensées créatrices, qui elles aussi, sortent et se manifestent aussi vigoureusement, créant un impact sur le physique. Nous avons tous fait des cauchemars, nous connaissons les réveils en sueur, le cœur battant la chamade, la respiration courte et haletante. On sait donc la force que peuvent avoir les rêves sur notre état physique.

   Certains cardiaques mouraient à la suite de cauchemars violents. Conscients de ce danger réel, plusieurs chercheurs ont mis au point un appareil muni d'électrodes reliées à la région du cœur, qui réveille le patient si son rythme cardiaque est trop élevé. Lors d'un cauchemar, le cœur bat extrêmement rapidement. Cet appareil est donc doté d'un dispositif relié aux électrodes, qui déclenche un léger signal, réveillant ainsi la personne.

   Le prrofesseur Sellier a fait des études et des expériences mondialement connues et respectées sur les dégats physiques que provoque le stress.

   La meilleure façon d'éviter les cauchemars est de se dire que l'on va faire de beaux rêves. En vous couchant, imprégnez-vous de l'attitude constructive que vous aurez en vous levant le lendemain matin. Dites-vous heureux de vous lever, heureux à l'idée d'une nouvelle journée qui commence. La majorité des gens se couchent frustrés et se lèvent frustrés.

   Il est facile, en observant simplement la façon dont une personne se lève, de savoir très précisément à quoi ressemble sa vie et de quel type de caractère il s'agit. Les gens qui restent au lit le plus possible le matin, ceux qui ont une difficulté énorme à se lever fuient la réalité et les responsabilités. C'est une façon de « gagner » du temps, de retarder le plus possible l'échéance qu'est la prise en charge de sa journée, de son travail, de son autonomie. Ce ne sont, direz-vous, que des détails, mais pour petits qu'ils soient, ils n'en sont pas moins très révélateurs. Pour la personne qui ne parvient à se lever qu'au prix de souffrances terribles, d'une mauvaise humeur très lourde à supporter par l'entourage et d'une mauvaise foi innommable, toutes les excuses sont bonnes pour justifier son attitude. Certains diront que c'est héréditaire (« Mes parents étaient de gros dormeurs »), d'autres s'en prendront au mauvais temps, à la chaleur, au froid, au matelas, etc. !

   Si vous êtes las de jouer à cache-cache avec vous-même, faites ceci : dites-vous que vous êtes content de vous lever damain matin, content d'aller travailler, content de commencer une nouvelle journée, avec un esprit neuf et reposé, bref, de recommencer à zéro. Le fait d'entretenir ces pensées constructives vous assure d'un sommeil constructif et réparateur.

   Pensez seulement à vos réveils, les matins de départ en vacances, pensez au ressort qui vous pousse hors du lit ! La qualité de votre sommeil est directement et intimement reliée à votre attitude psychologique.

     Rêver est essentiel, c'est un phénomène qui permet d'émettre. Vous pouvez, en vous exerçant, contrôler cette faculté géniale, au point de trouver, grâce au rêve, les réponses à vos questions et les solutions à vos problèmes. C'est ce contrôle que possèdent nombre de chercheurs, d'inventeurs, qui sont arrivés à de fantastiques formules et découvertes au cours de leurs rêves. Pour vous aider dans ce domaine, je vous conseille de tenir une véritable comptabilité des phénomènes psychiques que vous vivez. Agissez pour le psychisme comme vous le faites dans votre vie sociale, dans votre profession, etc. Lorsque vous préparez un budget, ou que vous faites votre déclaration d'impôts, vous remplissez des cases en notant d'un côté vos revenus, et de l'autre vos dépenses. De la même façon, apprenez à consigner vos expériences vécues, les résultats même petits que vous obtenez ; cela vous permettra de mieux vous auto-évaluer, de vous auto-guider et de vous stimuler.


Dr Raymond Vincent


 

Page suivante

Page 1     Le chemin de la vie #1   André A. Bernier

Page 2     
Le chemin de la vie #2   André A. Bernier

Page 3     
Le chemin de la vie #3   André A. Bernier

Page 4     
Le chemin de la vie #4   André A. Bernier

Page 5     
Le chemin de la vie #5   André A. Bernier

Page 6     
Le chemin de la vie #6   André A. Bernier

Page 7     
Le Tricot - Leçon de vie   Doris Lussier

Page 8     
Quelques textes de Joseph Murphy   Joseph Murphy

Page 9     
Est-ce que l'amour existe ?   Jaqueline Aubry

Page 10   
Quelques textes d'O. M. A.   Omraam Mikhaël Aïvanhov  

Page 11   
Comment va la vie ?   OCDE

Page 12   
J'ai besoin...   Anonyme
 
 

 

 
 
 
 26 
 



Créer un site
Créer un site